Déclassement par anticipation

Mis à jour : mai 22

Article L2141-1 du Code général de la propriété des personnes publiques

« Un bien d'une personne publique mentionnée à l'article L. 1, qui n'est plus affecté à un service public ou à l'usage direct du public, ne fait plus partie du domaine public à compter de l'intervention de l'acte administratif constatant son déclassement. »


Article L2141-2 du Code général de la propriété des personnes publiques Modifié par Ordonnance n°2017-562 du 19 avril 2017 - art. 9

« Par dérogation à l'article L. 2141-1, le déclassement d'un immeuble appartenant au domaine public artificiel des personnes publiques et affecté à un service public ou à l'usage direct du public peut être prononcé dès que sa désaffectation a été décidée alors même que les nécessités du service public ou de l'usage direct du public justifient que cette désaffectation ne prenne effet que dans un délai fixé par l'acte de déclassement. Ce délai ne peut excéder trois ans.

Toutefois, lorsque la désaffectation dépend de la réalisation d'une opération de construction, restauration ou réaménagement, cette durée est fixée ou peut être prolongée par l'autorité administrative compétente en fonction des caractéristiques de l'opération, dans une limite de six ans à compter de l'acte de déclassement. En cas de vente de cet immeuble, l'acte de vente stipule que celle-ci sera résolue de plein droit si la désaffectation n'est pas intervenue dans ce délai. L'acte de vente comporte également des clauses relatives aux conditions de libération de l'immeuble par le service public ou de reconstitution des espaces affectés à l'usage direct du public, afin de garantir la continuité des services publics ou l'exercice des libertés dont le domaine est le siège.Toute cession intervenant dans les conditions prévues au présent article donne lieu, sur la base d'une étude d'impact pluriannuelle tenant compte de l'aléa, à une délibération motivée de l'organe délibérant de la collectivité territoriale, du groupement de collectivités territoriales ou de l'établissement public local auquel appartient l'immeuble cédé.Pour les collectivités territoriales, leurs groupements et leurs établissements publics, l'acte de vente doit, à peine de nullité, comporter une clause organisant les conséquences de la résolution de la vente. Les montants des pénalités inscrites dans la clause résolutoire de l'acte de vente doivent faire l'objet d'une provision selon les modalités définies par le code général des collectivités territoriales. »


Article L2141-3 du Code général de la propriété des personnes publiques

« Par dérogation à l'article L. 2141-1, le déclassement d'un bien affecté à un service public peut, afin d'améliorer les conditions d'exercice de ce service public, être prononcé en vue de permettre un échange avec un bien d'une personne privée ou relevant du domaine privé d'une personne publique. Cet échange s'opère dans les conditions fixées à l'article L. 3112-3. »


1. Champ d’application :

- Domaine public artificiel de toutes les personnes publiques, affecté à un service public ou à l’usage direct du public.

- Délai : La désaffectation doit être décidée par l’autorité administrative compétente. Puis un nouvel acte constate la désaffectation définitive, qui doit intervenir dans un délai maximum de 3 ans à compter de la décision de déclassement (ou 6 ans s’il si la désaffectation dépend de la réalisation d’une opération de construction, réaménagement, restauration). Ce délai doit être indiqué dans l’acte de déclassement.


2. Promesse de vente :

La promesse de vente doit, sous peine de nullité, contenir deux clauses : - L’engagement de la personne publique propriétaire est subordonné à l’absence,postérieurement à la formation de la promesse, d’un motif tiré de la continuité des services publics ou de la protection des libertés auxquels le domaine en cause est affecté qui imposerait le maintien du bien dans le domaine public.

- La réalisation de cette condition pour un tel motif ne donne lieu à indemnisation du bénéficiaire de la promesse que dans la limite des dépenses engagées par lui et profitant à la personne publique propriétaire.

39 vues

Posts récents

Voir tout

11 rue des Etats Généraux

Versailles, 78000 FRANCE

 

Tél. 01-39-66-83-02

 

Horaires d'ouverture de l'étude :

 

Lundi - Vendredi :

09h00 - 12h00

14h00 - 18h00

CONTACT

  • LinkedIn - Gris Cercle
  • Facebook

Numéro d'agrément : 078203 200515 108

© 2020 BOVE notaire & conseils - Référencement ASI

Tous droits réservés.

Mentions légales & politique de confidentialité.